Le Lac de la Rosière et la cascade des Poux, magnifique balade familiale à Courchevel

A la veille de mon opération du genou, je voulais en profiter une dernière fois. Pour cela je voulais une balade pas trop éprouvante mais où j’allais en prendre plein les yeux !! Marjo avait vu sur Instagram, de très belles photos d’un lac de montagne, le lac de la Rosière, aux couleurs vert émeraude. En cherchant un peu, quand j’ai vu qu’il n’était pas trop loin de chez nous, je me suis dit que ça irait très bien pour une dernière balade avant une longue rééducation. Ce lac a-t-il répondu à mes attentes ? Suivez-moi, que je vous raconte tout !!

lac de la Rosière

Comment se rendre au lac de la Rosière ?

Pour cela, il faut dans un premier temps rejoindre la ville de Moutiers. Suivre ensuite la direction de Courchevel. Il faut passer le hameau du Praz (où il faudra vous arrêter pour aller voir les tremplins olympiques des J0 d’Albertville de 1992)

tremplins olympiques

et à Courchevel Moriond prendre la direction du lac de la Rosière. J’ai fait cette randonnée en hiver et il n’est donc pas possible d’aller directement au lac en voiture. Le départ de la randonnée se fait au niveau de l’hôtel Zenith. Pour ma part, je me suis garé un peu en dessous, au niveau de la résidence Canyon Lodge où il y a un grand parking.

parking Canyon Lodge

J’ai ensuite remonté le long de la route sur plusieurs centaines de mètres avant d’arriver au départ de la randonnée. Impossible de le louper, c’est très bien indiqué. Pour cette rando, j’ai utilisé la carte IGN TOP25 3534 OT « Les Trois Vallées ».

Départ de la randonnée

Vers la cascade des Poux

Comme il était encore très tôt, le soleil était derrière la montagne et j’avais peur que le lac soit encore à l’ombre… D’après l’office de tourisme, à cette période, le meilleur moment pour y aller était la mi-journée (finalement, je ne suis pas d’accord avec eux…). J’ai donc pris la piste enneigée pour descendre au fond du vallon. Il s’agit en fait de la route estivale qui est recouverte de neige et qui est parfaitement damée. Le sentier est donc sans la moindre difficulté, en plus, ça descend. Une fois en bas, j’ai suivi les indications pour me rendre vers la cascade des Poux. Là, le chemin est en sous bois et encore une fois, pas de soucis d’accessibilité, le sentier étant parfaitement tracé. Il faut donc remonter un peu dans le vallon pour arriver à cette immense cascade.

Cascade des Poux

Même si elle est assez impressionnante, ce n’est pas la plus belle que j’ai pu voir. Vers chez moi, au pied de la Chartreuse, on trouve des cascades beaucoup plus belles. Pour autant, elle mérite quand même le détour et vaut la peine d’être vue. Le soleil s’étant levé, j’ai ensuite pris la direction du lac.

Cascade des Poux

Le lac de la Rosière, le diamant vert de Courchevel

Je suis donc arrivé vers le lac aux environs de 9h30 et ce dernier était déjà en plein soleil. Il n’est donc pas utile d’attendre la mi-journée pour profiter pleinement du site. Entre la cascade des Poux et le lac de la Rosière, on trouve de superbes installations pour pique-niquer au bord du ruisseau, ça a l’air vraiment top.

pique-nique

Une fois au lac, Wahou !!! Les superlatifs ne manquent pas pour qualifier la beauté des lieux !! Le contraste entre les arbres enneigés, le ciel bleu et la couleur émeraude de l’eau est saisissant !

lac de la Rosière

On peut donc faire le tour du lac, en partie sur ses bords mais également en le traversant à un endroit grâce à une installation qui s’intègre parfaitement au décor. Je ne sais plus combien de dizaines de photos j’ai pris, mais j’ai du m’arrêter tous les 2m !!!! 😉

lac de la Rosière

Même Québec a eu droit à son shooting photo dans ce superbe écrin.

Québec au lac de la Rosière

Il a malheureusement fallut songer à remonter et à quitter ce lieu paradisiaque. J’ai donc repris, la piste/route mais cette fois en remontant, pour regagner ma voiture.

Le lac de la Rosière est-il accessible à tout le monde ?

Il s’agit là d’une randonnée familiale par excellence. Même si pour le trajet retour, il faut remonter, la pente est douce et le sentier sans la moindre difficulté. En mars, comme je l’ai fait, le sentier est parfaitement damé et ne nécessite pas forcément l’utilisation de raquettes.

chemin d'accès

Pareil, pour rejoindre la cascade des Poux. Même si là, c’est un peu plus sportif, c’est facilement accessible. En été, c’est même encore plus facile car la route descend jusqu’au lac qui pour le coup ne vous demandera que quelques minutes de marche pour pouvoir y accéder.

lac de la Rosière

Ce qui me fait dire qu’à mon avis le site doit être surfréquenté et du coup perdre un peu de son charme… J’ai même vu qu’il était possible de louer des canoës, de faire de la via ferrata, du bivouac, etc. Alors que là, j’étais seul au monde pour contempler le paysage, à mon avis, en période estivale, il faut faire la queue pour prendre des photos sur la passerelle qui traverse le lac…

Conclusion

Comme je vous le disais, me concernant, il s’agissait de la dernière balade de la saison avant une longue période d’inactivité et franchement je n’ai pas été déçu !! Un diamant vert dans un magnifique écrin minéral et de verdure, avec la neige venant contraster ça, j’ai adoré !! En plus, il n’y avait personne, que demander de mieux !! J’appréhende de découvrir le site en pleine saison estivale, mais je pense que ma curiosité me poussera à revenir dans les parages. 😉

lac de la Rosière

Laisser un commentaire