Pralognan la Vanoise – Refuge de l’Arpont, 1ère étape de notre TGV

Cet été (2022), nous nous sommes enfin engagés sur le Tour des Glaciers de la Vanoise. À ce propos, j’utiliserai dans mes articles, le terme de TGV pour évoquer ce trek, c’est plus simple. 😉 La première de nos étapes a été Pralognan la Vanoise jusqu’au refuge de l’Arpont. Suivez-moi pour la balade.

Pralognan-Refuge de l'Arpont

Préambule

Avant de vous en dire plus sur cette étape, petit rappel. Nous avons été 3 à nous engager sur le TGV. Marjo, mon épouse, Maëlys, la meilleure amie de notre fille qui voulait découvrir un trek en montagne et moi. 😉

la fine équipe

Il y a plusieurs façons de faire le TGV. De notre côté, l’envie de le faire en autonomie totale était la plus forte. Nous sommes donc partis avec tout le nécessaire pour repas, dormir, etc. Concernant le choix des étapes, la règlementation imposée par le Parc de la Vanoise a un peu dicté nos choix. En effet, impossible de bivouaquer où on veut… Et comme nous voulions le faire en 4 jours, pas le choix pour les étapes. Mais aucun regret au final.

Pralognan-Refuge de l'Arpont

De Pralognan au col de la Vanoise

5h20, parking des Fontanettes, le réveil sonne dans le van. Cette étape étant la plus « physique », nous décidons de partir de bonne heure et à la fraîche. Le soleil n’est pas encore levé et pourtant il faut déjà très chaud. Nous connaissons par coeur cette montée vers le Col de la Vanoise, mais on l’adore. Le superbe refuge des Barmettes, et la Pointe de la Vanoise nous procurent les premiers Wahou.

Refuge des Barmettes

C’est d’un bon pas que nous atteignons le célèbre Lac des Vaches. Il n’y a pas beaucoup d’eau, mais il est toujours aussi impressionnant.

Lac des Vaches

La Grande Casse (3855m), point culminant de la Savoie, se dévoile en même temps que les premiers rayons du soleil.

Pralognan-Refuge de l'Arpont

Nous longeons le lac Long avant d’atteindre le col et ses 2516m avec déjà pas mal de D+ dans les pattes. Une pause s’impose.

Du Col de la Vanoise au Refuge de l’Arpont

Si cette seconde partie fait pour certains l’objet d’une étape, nous concernant pas le choix que de l’enchaîner avec ce que nous venons de faire juste avant. Cette partie est plus longue que la première mais ça grimpe moins. Les paysages variés s’enchaînent. Dieu que c’est beau ! Les Glaciers de la Vanoise et le Dôme de Chasseforêt s’offrent à nous.

Pralognan-Refuge de l'Arpont

À la Voute du Clapier Blanc (2360m), le seul passage vraiment technique nous fait face. La Roche de la Queua, bas du plateau de la Réchasse. Il faut trouver le chemin au milieu de ces gros blocs, mais ça se fait bien.

Nous pique-niquons plus loin au bord d’un des lacs des Lozières, magnifique.

Pralognan-Refuge de l'Arpont

Une dernière montée au pied du glacier et nous amorcerons notre descente finale vers le Refuge de l’Arpont, notre objectif du jour.

Bilan de l’étape

Comme je le disais, cette étape était la plus sportive du TGV nous concernant.

Pralognan-Refuge de l'Arpont
  • 20,77 km
  • 7h36 de marche
  • 1306m D+, 673m D-
  • Alt max : 2575m
  • Alt moy : 2359m
  • Calories : 3723 Kcal : on se dépense beaucoup, du coup, on peut se lâcher sur les tartes aux myrtilles 😉

Le Refuge de l’Arpont, 2309m

C’est au détour d’un virage, après avoir observé des bouquetins, que nous apercevons le refuge de l’Arpont. Il donne l’impression d’être un navire dressant sa proue face au paysage grandiose. Alliant modernité et tradition, ce refuge est de toute beauté. Une immense terrasse permet de se relaxer et de manger. La salle de restauration et le bar se trouvent en dessous.

Refuge de l'Arpont

Nous en profitons pour prendre un bon goûter, tout en profitant du paysage, allongés sur des transats.

pause bien méritée

Juste avant, nous aurons pris une bonne douche froide, de quoi dynamiser tous nos muscles sollicités dans la journée ! Ne vous inquiétez pas, il est possible de prendre une bonne douche chaude, mais à 4,50 € les 5 min, on a préféré craquer pour une tarte aux myrtilles.

douches refuge de l'Arpont

Notre camp de base pour la nuit

Il y a plusieurs emplacements de bivouac tout autour du refuge. Comme nous sommes arrivés assez tôt, nous avons l’embarras du choix. On choisira donc un emplacement proche du refuge et avec une vue 4*. L’emplacement de bivouac, 5€/personne, nous permet donc d’accéder aux sanitaires et à l’ensemble du refuge.

bivouac

Nous ferons notre popote sur la terrasse dans un décor de rêve. Nous profitons d’avoir un peu de réseau (seul refuge de notre périple) pour envoyer quelques messages et partager quelques photos. Il est à noter que dans aucun refuge il n’est possible de laisser ses déchets. Il faut donc prévoir de les « balader » durant tout le périple. Fatigués de notre journée et en prévision de la journée du lendemain, nous décidons de nous coucher vers 20h30.

Refuge de l'Arpont

Conclusion

Nous ne le savions pas encore, mais après coup, cette étape était de loin la plus belle. Nous avons rencontré des décors majestueux et variés. Un terrain également varié, en bref une belle entrée en matière. Maintenant, place à la seconde étape, et pas des moindres…

Pralognan-Refuge de l'Arpont

Laisser un commentaire