Les cascades de la Doria, randos rafraîchissantes aux portes de Chambéry

Alors oui, j’ai bien mis un « s » à cascade et rando. En effet, il y a 2 cascades de la Doria et très souvent les gens s’y perdent un peu. Les deux peuvent se faire séparément ou au cours d’une seule et même randonnée. Je vais donc vous présenter ces différents endroits, aux portes de Chambéry, endroits au top si vous êtes à la recherche d’une balade rafraîchissante.

Point de départ d’accès aux cascades de la Doria

Je distinguerai dans cet article la cascade de la Doria « haute » et la « basse ». Ah oui, petite précision. Vous pourrez trouver Doria ou Doriaz selon les panneaux. Il s’agit du même endroit et si vous souhaitez passer pour un vrai savoyard, le « z » ne se prononce pas. 😉

L’endroit idéal pour accéder aux 2 cascades, est le parking de Lanceney situé entre St Jean d’Arvey et le hameau de Lovettaz. De ce parking, vous pourrez ainsi accéder aussi bien à la cascade « haute » qu’à la « basse ». Vous pouvez également accéder à la cascade « haute » en vous rapprochant du hameau de Lovettaz. Selon moi, l’intérêt est limité car le sentier est moins sympa et ça vous oblige à vous garer plus loin…

Point de départ de la rando

La cascade de la Doria « haute »

Du parking de Lanceney suivre la direction du Col de la Doria. Il vous faudra environ 1h pour accéder à la cascade. Le sentier, tout en sous-bois est très agréable, surtout en plein été. Si la première montée est relativement tranquille, la fin est plus sportive avec un sentier qui serpente le long de la Doria pour enfin atteindre la cascade. Pour autant, pas de difficultés à signaler, c’est une randonnée familiale très accessible.

accès cascade de la Doria haute

En été, je ne vous raconte pas le monde qui pique-nique là haut, au frais !! Je suis allé là haut des dizaines de fois. Mes photos datent du mois de mai avec pas mal d’eau et de brume ce qui donne cette atmosphère spéciale.

Cascade de la Doria haute

Pour les plus aventuriers, vous pouvez grimper au dessus de la cascade pour atteindre le « Trou de la Doria », résurgence d’où sort l’eau. Il est même possible de passer sous la cascade à condition d’être équipé (baudrier et longe). En plein été, il y a beaucoup moins d’eau et c’est donc moins impressionnant.

Trou de la Doria

Le retour vers le parking s’effectuera par le même sentier.

La cascade de la Doria « basse »

Toujours depuis le parking de Lanceney, il faut cette fois prendre sur votre gauche et rejoindre l’arboretum. On accède d’abord à l’impressionnant Thuya géant. Il faut ensuite rejoindre la cascade par un sentier là encore très agréable, tout en sous-bois. Aux abords de la cascade, il faut bien lire les panneaux de mise en garde. En effet, le sentier est par moments, plus « sportif » avec des passages glissants et cablés. Pour autant, avec de la prudence, ça passe sans le moindre souci. Là encore c’est une randonnée familiale.

sentier d'accès

La cascade est ici complètement différente avec une seule chute mais beaucoup plus haute que celles de la cascade « haute ».

Cascade de la Doria basse

Je vous conseille ensuite de poursuivre le sentier jusqu’à l’ancien bâtiment de production hydro-électrique.

bâtiment abandonné

Ici, on peut trouver de superbes coins pour le pique-nique, juste au bord de l’eau. Ici, croyez-moi, la canicule n’aura aucun effet sur vous !!!!

coin pique-nique

Juste après il faudra remonter en direction du parking, c’est un peu sportif mais ça se fait très bien.

Possibilité de combiner les deux randonnées

Comme je vous le disais, si les 2 randonnées peuvent se faire en deux fois, si vous avez envie de marcher et que vous êtes un peu sportif, il est tout à fait possible d’enchaîner les deux randonnées. A ce moment-là, je vous conseille de commencer par la cascade « basse » et de remonter ensuite en direction de Lovettaz. Une fois au hameau, continuez en direction de la cascade.

accès la P'tchi

Une fois en haut, redescendez en direction du parking juste après avoir traversé la passerelle devant les cascades. De cette façon, vous ferez une boucle complète sans repasser par le même chemin.

cascade de la Doria

Conclusion

Ces cascades de la Doria font partie des incontournables à faire lorsque l’on séjourne ou habite à proximité de Chambéry. Je vous conseille d’éviter d’y aller en plein été, il y aura beaucoup de monde et les chutes d’eau seront moins impressionnantes. J’aimerais beaucoup qu’il y ait un peu plus de neige en hiver pour aller là-haut en raquettes… À suivre…

Cascade de la Doria

10 réflexions au sujet de “Les cascades de la Doria, randos rafraîchissantes aux portes de Chambéry”

  1. Je suis réellement déçue car j’étais avec ma petite chienne qui ne souhaitait qu’une chose aller se rafraîchir ainsi que moi même dans un courant d’eau claire mais, arrivée vers la cascade d’en bas, panneau interdit 🚫. Il fallait aller apparemment jusqu’à l’ancien bâtiment de la centrale hydro-électrique, encore au moins 1h de marche sous une chaleur à 35°.
    Dommage les photos sont trompeuses !!!
    Il pourrait y avoir un peu plus de précisions, il y avait des familles avec des enfants ??

    Répondre
    • L’ancienne centrale ne se trouvait qu’à 10 min (et encore) à peine de la cascade, je ne sais pas où tu as vu « 1h de marche », c’est indiqué nulle part… Qui plus est, le sentier est à l’ombre… Et là tu aurais eu tout loisir de te rafraîchir… Et oui, il y a très souvent des familles là bas, surtout en cette période

      Répondre
  2. Est-ce que quelqu’un qui fréquente régulièrement les lieux pourrait nous dire si le remplissage de la retenue de La Féclaz a eu des conséquences sur le débit de la résurgence ? D’avance Merci.

    Répondre
    • Hello, alors non, il n’y a aucune incidence car le remplissage de cette retenue ne se fait que par la récupération des eaux de pluies et de la fonte des neiges. Si à sec, il reste à sec et ne sera rempli que de cette façon.

      Par contre vu le contexte actuel il ne doit pas y avoir beaucoup d’eau en ce moment à la Doriaz…

      Répondre
      • Bonjour Mika,
        Malheureusement, contrairement à ce que les gens pensent, non … la « retenue collinaire » de La Féclaz n’est pas une retenue de récupération des eaux de fonte des neiges et de ruissellement. Elle est remplie par une pompe dans le puits de La Cha, source souterraine de La Doria. Ce pompage remplace, et donc élimine, le précédent pompage d’eau potable.
        voir document de Savoie Grand Revard, lien ci-dessous.
        http://cdn1_2.reseaudescommunes.fr/cities/1188/documents/6mrkmq96vnoc8k.pdf
        La retenue a été remplie ce printemps, et, depuis l’eau s’évapore tranquillement à raison de 10 à 15 cm par mois.
        Par contre, si je lis bien le document de Savoie Grand Revard, l’exploitant de la station de ski, le débit minimum biologique (DMB) de la Doria estimé à 0,18 m3/s, sera maintenue, comme c’était le cas pour le captage d’eau potable.
        Visuellement, pour les randonneurs, les promeneurs, rien ne devrait changer.
        Le seul changement, c’est que l’eau pompée, stockée sur le plateau, partira en évaporation l’été et en neige artificielle l’hiver, au lieu d’alimenter le réseau d’eau potable des communes de l’agglo.

        Répondre

Laisser un commentaire